Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une journée presque comme les autres

Publié le par tytothomas

Hier belle journée ornithologique !

 

8h --> 12h : séance de baguage : 2 merles noir (recaptures) + 2 merlettes (recaptures)

                                                             1 fauvette à tête noire ♂

                                                             1 Rougegueue noir ♀

 

Voici quelques photos du rougequeue noir, c'est le premier individu de cette espèce que j'ai eu l'occasion de baguer.

1.jpg

2.jpg

3.jpg

4.jpg

Sur la photo ci dessus, nous pouvons voir la plaque incubatrice. Les veines sont gonflées de sang sur le ventre pour apporter plus de chaleur aux oeufs. Cette femelle doit donc couver ces jours ci, il faut donc faire vite lors du baguage. Protocole strict, on bague au pied du filet, là où on l'a attrapée et on la relache dans le sens dans lequel elle allait.

 

Ensuite, après le baguage, je pars directement à la gare pour prendre un bus pour l'Ariège, à Saverdun, où je retrouve Thomas Buzzi, bénévole à Nature Midi-Pyrénées et coordinateur régional sur le Grand-duc d'Europe. Nous partons pour une après midi en Ariège, pour voir si les couples connus ont des petits ou si les femelles couvent.

 

Quelques arrêts infructueux nous permettent d'entendre les premiers coucous gris (Cuculus canorus), d'entendre et de voir 2 guépier d'Europe (Merops apiaster), mon premier gobemouche noir de l'année (Ficedula hypoleuca)...

 

Nous continuons notre route et arrivons sur un lieu que nous pensons déserté. Après plusieurs minutes de recherches infructueuses sur la paroie, Thomas me dit "regardes je l'ai trouvée". Je regarde alors dans la longue vue... rien... après quelques minues je finis par distinguer 2 aigrettes qui dépassent au dessus des herbes, puis elle léve légérement la tête.La femelle est en train de couver !

 

Nous reprenons notre route nous rapprochant de plus en plus des Pyrénées. Les hirondelles rustiques (Hirundo rustica) et de fenêtre (Delichon urbicum) laissent place aux hirondelles de rochers (Ptyonoprogne ruperstis).

 

Paysage superbe où les pommiers sont en fleur, avec du gui. Les troncs sont creux et remplis d'un terreau noir. Dans la prairie humide les pissenlits sont en fleur, les renoncules aussi et l'on distingue des feuilles de cresson et de reine des près.

 

5.jpg

Dans le ciel au dessus de nous nous apercevons un vautour percnoptère (Neophron percnopterus) qui niche non loin de là. Un peu plus tard, ce sont trois circaètes Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus) qui tournent au dessus de nous.

 

Un autre endroit encore deserté par le Grand-duc d'Europe où s'est installé le Grand corbeau (Corvus corax). Nous y voyons le nid avec deux petits encore dépourvus de plumes.

 

Plus loin encore un épervier d'Europe (Accipiter nisus) et un autre circaète Jean-le-Blanc.

 

Nous continuons, toujours beaucoup de rapaces, principalement des milans noirs et royaux.

Nous arrivons sur une falaise où nous voyons enfin un Grand-duc d'Europe (Bubo bubo). Ci dessous nous voyons la falaise avec le Grand-duc même si j'avoue sans savoir où il est difficile de le voir. En bas de la photo à gauche on voit de grandes taches blanches. Un groupe de deux sur la gauche et une longue légérement plus à droite. Si l'on remonte en suivant l'espace entre ces taches on arrive sur un buisson. Il est là !

6.jpg

Ci dessous on le voit quand même mieux même si la qualité n'est vraiment pas bonne (désolé), mauvaise digiscopie improvisée pour garder une trace de l'observation. Il se lisse les plumes, tranquillement, s'étire les ailes. Je voudrais rester mais si on veut surveiller d'autres couples il faut y aller.

adulte.jpg

Nous arrivons sur un autre site où nous trouvons deux jeunes d'environ 4 à 5 semaines en train de jouer. Ils sont magnifiques !

juv

Soudain, alors qu'il fait encore jour, la mère qui se tennait à l'écart s'envole et se pose bien en vue devant nous. Elle venait dire au faucon pélerin qui passait par là de se tenir à l'écart. Il passe au dessus de nous. Elle retourne ensuite se cacher bien à l'abri une fois le danger écarté.

 

Encore une superbe journée d'obs, merci ;-)

 

à bientôt

Commenter cet article