Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Spéléomante de Strinati

Publié le par tytothomas

La France réserve toujours autant de surprises. Une biodiversité incroyable et trop sous-estimée ! Voici un amphibien tout à fait étonnant.

15

En France, les Urodèles (tritons, salamandres...) font presque tous partie de la famille des Salamandridés, une famille qui regroupe les genres Euproctus (avec notamment le Calotriton des Pyrénées), Salamandra (avec la Salamandre tachetée) et le genre Triturus (avec les tritons bien évidemment).

Presque tous car il y a une autre famille qui est présente, la famille des Pléthodontidés. Cette famille est la plus grande famille d'Urodèles au monde avec 28 genres et 245 espèces. On la retrouve principalement dans l'est et l'ouest de l'Amérique du nord et au Mexique. Deux genres sont connus en Amérique du sud et un seul en Europe de l'ouest. Qu'est-ce qu'ils font là si loin des autres genres de cette famille ? comment sont-ils arrivés ? personne ne le sait pour l'instant.

En Europe on retrouve le genre Speleomantes qui comprend 7 espèces (4 en Sardaigne et 3 sur la péninsule italienne).

L'une de ces espèces, le Spéléomante de Strinati (Speleomantes stinatii), est un endémique que l'on retrouve au nord de l'Italie jusque dans les Alpes Maritimes. Son aire de répartition est très très restreinte, moins de 250 km de longueur.

11

C'est donc une espèce méditerrannéenne mais que l'on ne retrouve que dans des endroits frais et humides. On retrouve les Spéléomantes de Strinati dans des grottes, des affleurements rocheux, dans des fissures dans des murs, mais aussi au bord des ruisseaux boisés.

J'ai pu observer deux individus le long d'un petit ruisseau, près sur un affleurement rocheux éclaboussé par le ruisseau, dans une pile de déchets malheureusement, il y a mieux comme "environnement naturel".

16

Si on retrouve cette espèce uniquement dans les zones fraiches et humides, c'est en raison de sa biologie. les Spéléomantes n'ont pas de poumons et respirent par la peau. Il leur faut donc des endroits frais et la peau toujours humide.

13

12

Cette espèce particulièrement rare est inscrite en Annexe II de la Directive Habitats, en Annexe II de la Convention de Berne et classée NT, quasi menacée par l'UICN.

 

Autre rencontre de la soirée, plus habituelle, la Tarente de Maurétanie, Tarentola mauritanica, un gecko.

10

1

3

9

6

Un mimétisme incroyable non ?

2

5

Parfois ça fait vraiment du bien de sortir...

Pour les infos sur le Spéléomante, la source c'est le parthénope des amphibiens de France, Belgique et Luxembourg.

 

à bientôt !

Commenter cet article