Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le repas de l'aigle

Publié le par tytothomas

Voici l'aigle botté, Hieraaetus pennatus, un petit aigle de la taille d'une buse : 50 cm de long pour 1m30 d'envergure.

Il est classé vulnérable en France par l'UICN.

 

15.jpg

 

Une superbe observation dans un champ lors d'un comptage d'oiseaux d'eau dans l'Aude et l'Hérault dimanche dernier, avec Vincent Delcourt, en passant d'un point d'observation à un autre.

 

La journée était déjà riche avec de belles observations de talèves sultanes, de fauvette mélanocéphale, de flamants roses (qui feront très prochainement l'objet d'un article) et de nombreuses autres espèces mais cette observation dépasse largement les autres et restera longtemps gravée dans ma tête. Je vous laisse imaginer la qualité de l'observation avec la longue vue, quand on voit ce que ça donne à travers un 300 mm...

 

Nous cherchions quelques oedicnèmes et vanneaux huppés dans des champs quand nous avons aperçu 3 rapaces posés côte à côte : une buse variable, un milan royal et l'aigle botté.

En passant à côté, les 2 premiers sont partis, le troisième est resté posé sur son lapin. Nous nous sommes donc arrêtés à sa hauteur (sans quitter la voiture). Plus d'une demi heure d'observation, jusqu'à ce que nous repartions sans l'avoir dérangé.

 

24.jpg

26.jpg

23.jpg

25.jpg

 

Ce petit aigle peut présenter deux formes différentes, l'une claire et l'autre sombre. La forme claire a le dessous du corps et des ailes blanc et les rémiges (grandes plumes) noires. La forme sombre a quant-à-elle le corps et le dessous des ailes brun-noir.

 

32-copie-1.jpg

 

La forme claire est très facilement reconnaîssable. Pour la forme sombre, c'est un peu plus compliqué.

Voici les principaux critères. Tout d'abord, posé, on le reconnaît aux plumes qui recouvrent ses pattes et qui forment les bottes qui lui ont données ce nom (photo ci-dessus).

 

31.jpg

 

Ensuite, qu'il soit posé ou en vol, le second critère est la tache blanche à la base de chaque aile, comme deux feux de position et présent chez la plupart des individus.

 

Enfin, en vol, on distingue les poignets (les 3 rémiges primaires les plus internes) plus clairs, comme on peut le voir ci dessous sur un aigle botté clair photographié dans le Gers.

 

30.jpg

 

Je me permets de rappeler à ceux qui seraient intéressés qu'ils peuvent s'abonner à la Newsletter de ce blog pour être avertis de la publication de nouveaux articles, c'est dans la colonne de droite.

 

 

Merci et à bientôt

Commenter cet article

Etienne 29/10/2011 16:18


Tranquille émile !!


tytothomas 29/10/2011 16:42



héhé



Jean-Luc 24/10/2011 11:36


belle description et de bonne photos


did 19/10/2011 11:15


Merci pour cette présentation, article très intérressant agrémenté de superbes photos.
Félicitations pour cette observation et pour le partage au travers de ton blog


tytothomas 19/10/2011 11:17



Merci.
Pour le papillon je n'ai pas répondu au mail mais dès que j'ai accès à mes bouquins je cherche promis !