Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Petit-duc scops

Publié le par tytothomas

Petit-duc-scops 5863.1Petit-duc scops - Otus scops

Je vous l'avais promis dans le dernier article, le voici.

Sur ce blog j'ai eu la chance de vous présenter le Grand-duc d'Europe, le Hibou moyen-duc et le Hibou des marais, il ne manquait qu'un seul hibou pour finir la liste des hiboux français, le voici enfin (ça ne vous dispensera pas d'autres photos hein )

Des années que je veux l'observer dans de bonnes conditions, plus de 20 ans après ma première effraie le voici enfin. Tous les étés j'entendais son cri flûté, ressemblant à celui de l'Alyte accoucheur. Chaque observation était furtive, quand il passait d'une maison à une autre, quand il quittait un arbre... Mais ce n'était toujours qu'une ombre qui passait, toujours qu'un cri qui se taisait. Il paraît qu'il s'approche immédiatement quand on fait de la repasse, mais hors de question de prendre le risque de faire rater une reproduction ou abandonner un territoire, je ne supporte pas cette technique hors de toute obligation scientifique, alors il a fallu attendre des années pour le voir vraiment et le photographier. Cet été vers Cannes j'ai eu l'occasion de faire ma première vraie observation. Il était au dessus de moi, dans un arbre, en train de chanter. Mais trop haut pour être photographiable, trop de branches entre lui et moi... trop loin...

Et puis comme vous le savez j'ai participé à un radiopistage de Noctule de Leisler en Corse, vers Corte. Si c'est toujours un plaisir de participer à ces sessions, c'est avant tout pour en apprendre plus sur ces espèces et pour partager de bons moments entre naturalistes, mais c'est aussi pour ça, tous ces moments magiques, ces observations incroyables et inattendues en parcourant les routes. En Corse, à part les dizaines de cochons domestiques et quelques cochons étranges dont certains ancètres étaient des sangliers, quelques belles observations de Crapaud vert, Renards roux, Hérissons d'Europe et cette famille de petits-ducs.

Petit-duc-scops 5903.1

4h30, le 18 juillet, nous avons roulé toute la nuit, les paupières commencent à s'alourdir sérieusement mais je suis encore suffisamment éveillé pour conduire, ça tient éveillé de courir toute la nuit après un bip^^.

Plus un bip, silence total, on cherche dans un nouveau secteur. Tout à coup je vois une forme sur un fil, aucun doute, c'en est un ! Comme d'habitude je ne pile pas juste devant lui, je continue et fais un demi tour en douceur beaucoup plus loin pour revenir calmement. J'en vois un posé sur un fil. Ah non il est sur celui là, je ne l'ai pas vu bouger... non ce n'est pas le même, il y en a deux, puis trois. Ce sont des jeunes de l'année qui viennent de s'envoler, ils restent calme sur leur fil, bougent légèrement, se battent un peu quand ils sont trop proches l'un de l'autre.

Petit-duc-scops 5862.1

Petit-duc-scops 5901.1

Petit-duc-scops 5864.1

Petit-duc-scops 5866.1

Nous sommes juste en dessous d'eux, sous le fil et les parents viennent nourrir devant nous, toujours furtivement, jamais évident de prévoir dans le noir quel individu sera nourri, toujours trop vite pour faire la photo.

L'observation dure 20 minutes, ce n'est pas assez, mais nous devons partir, la rentrée au gîte est pour bientôt, il ne faut pas louper ce moment, savoir dans quelle direction vont nos Noctules. Nous les laissons donc et continuons notre route.

 

Bon et avec tout ça je ne vous ai toujours pas présenté ce tout petit hibou. C'est une espèce bien méditerranéenne et migratrice (sauf à Port-Cros où il est sédentaire), il nous revient d'Afrique chaque printemps. Comme tous les rapaces en France, il est bien évidemment protégé par la loi.

Il mesure environ 20 centimètres pour 50 à 60 cm d'envergure, c'est minuscule comparé au Grand-duc d'Europe qui peut atteindre 75 centimètres pour 1m80 d'envergure.

On le trouve souvent proche de l'Homme, en ville, où il va nicher dans les arbres creux ou les vieux murs de maisons. Il se nourrit de gros insectes, principalement des orthoptères comme la Grande sauterelle verte, mais il peut aussi consommer de petits mammifères et des lézards. Comme beaucoup d'oiseaux insectivores, il est malheureusement menacé par la disparition de sa ressource alimentaire principale, les sauterelles, qui sont décimées par les insecticides.

Petit-duc-scops 5873.1

Vivement la prochaine rencontre de ce type, en pleine nature.

à bientôt !

Commenter cet article

ChantCarr 29/09/2013 22:07

Superbe prise ! j'adore