Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le martin-pécheur d'Europe (Alcedo atthis)

Publié le par tytothomas

Voici des photos réalisées entre mai et juin 2010 sur le site des sources du Haillan (33) le long de la Jalle.

Ce site est protégé car il contribue fortement à l'approvisionnement en eau de la ville de Bordeaux. Toute pollution du milieu risquant d'engendrer une pollution des eaux, son accès est réglementé et toute activité y est interdite.

 

L'association Cistude Nature, structure dans laquelle j'ai réalisé mon stage, y réalise des inventaires, des suivis et propose par la suite un plan de gestion.

 

Ce sont parmis les derniers clichés que j'ai réalisé avec mon bridge avant de passer au reflex que vous découvrirez un peu plus tard (canon eos 450D + objectif canon 75-300)

 

Nous tenterons ici de respecter la chronologie de la vie du martin-pécheur d'Europe.

 

11-copie-2.jpg

Ci dessus, vous pouvez voir le mâle, reconnaissable à la mantibule inférieure de son bec noire, et non pas rouge comme chez la femelle (ci dessous). Ils se trouvent tous deux sur un tas de branches accumulées par le courant dans la rivière.

4-copie-2.jpg

 

7.jpg

Voici donc, pour ceux qui ont suivis... la femelle (♀) ci-dessus et ci-dessous.

femelle-copie-1.jpg

 

Mademoiselle Martin, séduite par les couleurs du mâle, accepte ses avances (photo floue mais observation incroyable)

 

13.jpg

Vous pouvez ainsi vérifier vos doutes, Monsieur Martin a le bec bien noir alors que celui de Madame Martin (oui ce n'est plus mademoiselle) a la mandibule inférieure rouge.

 

Ils se sont donc dis OUI !

Le nid du martin-pécheur est creusé dans la berge de la rivière. Les adultes se relaient pour couver puis pour nourrir les jeunes. Sans allusions machistes, vous constaterez que sur toutes les photos de cette série, les proies (écrevisses et un jeune brochet) sont toutes rapportées par le mâle .

 

9.jpg

ici le mâle avec son brochet

 

10.jpg

puis avec des écrevisses...

 

Vous remarquerez que lorsque l'adulte nourrit ses jeunes, il donne toujours le poisson dans le même sens. Les jeunes l'avalent donc tête la première. En revanche, quand il s'agit d'écrevisses, il les présente "à l'envers" gardant les pinces vers lui.

12-copie-1

 

Ils fourniront beaucoup d'efforts pour nourrir leurs jeunes, péchant puis réalisant de nombreux allez retours vers le nid.

Cela ne leur laisse que peu de temps pour eux, mais après avoir apporté une proie et s'être salis les plumes contre la berge, une petite toilette s'impose !

 

  Désolé pour la qualité elle a été compressée pour pouvoir passer.

 

Puis, après environ 4 semaines, les jeunes quittent le nid. Ci-dessous un jeune, reconnaissable comme tous les jeunes oiseaux à son liseret blanc à la base de son bec.

 

m3.jpg

 

Voici enfin le mâle, dans toute sa splendeur, réalisant devant mon affut un petit numéro qui mériterait d'être analysé mais que je ne peux malheureusement pas vous expliquer. Le voici en 5 étapes. Amis ornithologues, vos commentaires sont les bienvenus ! Monsieur regarde en bas,

 

m5.jpg

puis en haut,

 

m6.jpg

petit étirement,

 

m7.jpg

on tire encore un peu,

 

m8.jpg

puis on se relache et on bas très vite des ailes

 

m9.jpg

et on finit par se calmer, regarder paisiblement la rivière avant de s'envoler dans l'attente d'une autre rencontre.

Commenter cet article

Jacques Pierrot 12/08/2016 20:10

Bravo pour vos superbes images, les textes son un gros plus, cela explique bien des chose très intéressante sur la vie de ce magnifique oiseau qu'est le Martin-pêcheur.
La vidéo est très sympa même si la netteté n'est pas vraiment la.
Merci pour le partage.

Dominique MIGLIANI 05/01/2012 19:35

extra ,belle observation.

sophie 22/09/2010 19:49


Bravo pour ton article, c'est tout simplement passionnant! Ce petit oiseau aux proportions si parfaites est fascinant, et c'est un plaisir de découvrir un peu de sa vie à travers ta prose. Bien
entendu, "attention photos superbes!" et mention spéciale à la vidéo, très très très sympa quand, comme moi, on n'a jamais pu approcher un martin-pêcheur...


tytothomas 27/09/2010 09:01



Merci beaucoup ! il ne faut pas désespérer pour les approcher, on les voit passer pendant des années et un jour on trouve le nid (ou on nous le montre^^)