Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La montagne ça vous gagne...

Publié le par tytothomas

 

1.jpg

 

Arbas ! les portes du Pays de l'Ours, où j'ai eu la chance de passer 3 mois cet été, 3 mois qui n'auront pas suffits pour comprendre où était la limite entre le travail et le plaisir.

Comment vous en parler avec de nouvelles photos ? Comment en parler sans ressortir les photos déjà vues de Faucon hobereau, d'Effraie des clochers, de Chevêche d'Athéna, d'Hirondelles rustiques, de Guêpiers d'Europe, de Pie-grièche écorcheur, de Couveuvre à collier, de Caloptéryx vierge méridional, de Cordulégastre annelé ou encore des Petits rhinolophes ? Toutes ces photos d'espèces emblématiques qui font partie des derniers articles mais qui ne suffisent pas à résumer la richesse spécifique de ce tout petit village.

 

Tout d'abord, en quoi consistait ce stage ? Arbas est un petit village au pied des montagnes, mais déjà dans les montagnes. Cette position particulière permet de retrouver sur la même commune des espèces de coteaux et des espèces de montagne. Cela explique en partie la grande richesse spécifique (nombre d'espèces) qu'on y retrouve.

C'est pour cette raison que la commune s'est lancée dans une démarche d'Atlas de Biodiversité Communale (ABC). Cette démarche, encadrée par la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement, comportera des inventaires de milieux et des inventaires d'espèces. En préalable à cet Atlas, afin d'être en possession d'un premier jeu de données sur la richesse spécifique d'Arbas, la commune a décidé de faire appel à un stagiaire qui serait accueilli au sein de l'association Pays de l'Ours - Adet et qui réaliserait des inventaires. Ce seront finalement 2 stagiaires (Antoine Pujol en juin-juillet et moi en juin-juillet-août) qui passeront l'été à inventorier tout ce qui vit sur cette commune. 

 

Après un coup d'oeil au cadastre et la défiintion précise du site d'étude (d'environ 1100 ha), nous avons pu commencer les prospections et inventaires.

La-montagne-ca-vous-gagne-9595.JPG

Falaise de Pène Blanque

1--5-.jpg

2--2-.jpg

Vue vers Saint Gaudens depuis Pène Blanque

3--2-.jpg

Le village voisin d'Herran

7--4-.jpg

Ruisseau de Planque

6.jpg

"Légères" pentes dans une superbe hêtraie...

4--2-.jpg

7--3-.jpg

...où mêmes les arbres glissent

 

Au total, sur ces 1100 ha, nous avons relevés la présence de 61 espèces d'oiseaux, dont 1 classée EN danger d'extinction par l'UICN, le Vautour percnoptère (Nephron percnopterus) et 5 classées vulnérables : l'Aigle botté (Hieraaetus pennatus), le Bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula), le Gobemouche gris (Muscicapa striata), le Grand tétras (Tetrao urogallus) et le Milan royal (Milvus milvus).

7.jpg

Percnoptère d'Egypte - Neophron percnopterus

Ce petit vautour nous revient chaque année d'Afrique. Il est célèbre par sa particularité de se nourrir d'oeufs d'autruches, qu'il casse habilement par une technique qui lui est propre. En effet, il prend des pierres, s'envole et les jette sur les oeufs. Très menacé en France, il souffre principalement ici du dérangement par certains parapentistes qui bravent parfois les interdictions et survolent le nid, provoquant son abandon.

gobemouche.jpg

Gobemouche gris - Muscicapa striata

1--2-.jpg

Chouette hulotte - Strix aluco

1--6-.jpg

Chevêche d'Athéna - Athene noctua

La-montagne-ca-vous-gagne-3659.JPG

Effraie des clochers - Tyto alba

 (non non je ne l'avais pas encore mise cette photo ) 

5.jpg

Pic mar - Dendrocopos medius

Très discrêt habitant des hêtraies, particulièrement difficile à observer.

tarierpatre.jpg

Jeune Tarier pâtre - Saxicola rubicola

La-montagne-ca-vous-gagne-9631.JPG

Milan noir - Milvus migrans

 

En ce qui concerne les mammifères, tout d'abord bien sur il faut noter la présence de la colonnie de mise bas d'une centaine de Petits rhinolophes, mais également la présence dans des grottes que je ne nommerai pas ici d'autres espèces de chiroptères très sensibles comme le Minioptère de Schreibers (Miniopterus schreibersii) classé Vulnérable par l'UICN, le Grand rhinolophe (Rhinolophus ferrequinum), les Grands et Petits murins (Myotis myotis/blythi) et les Oreillards (Plecotus sp.). Impossible cependant de les retrouver parmi l'imposant réseau souterrain d'Arbas, le plus grand réseau souterrain de France avec 101 km de galeries (découvertes, bien d'autres n'ont toujours pas été explorées), sur un dénivelé de 1000 mètres avec une quarantaine d’entrées connues et 7 rivières souterraines.

Nous avons donc redoublé de prudence à proximité des gouffres comme le gouffre de Pont de Gerbaut :

8--2-.jpg

9.jpg

10.jpg

Nous nous sommes également offerts le luxe de prospecter sous terre, en nous initiant sous bonne surveillance à la spéléologie.

13.jpg

(Merci Antoine pour les photos et pour avoir remonté mon appareil )

14.jpg

3--4-.jpg

4.jpg

Quelques stalactites

7--2-.jpg

Etonnantes concrétions formant des bassins

8.jpg

et d'impressionnantes colonnes.

Pas de nouvelle station de chiroptères découverte ce jour là mais des souvenirs plein la tête.

Au total nous contabiliserons 22 espèces de mammifères, avec entre autre de superbes observations de Chat forestier (Felis sylvestris), de Crossope aquatique (Neomys fodiens) ou de Martre (Martes martes).

2--3-.jpg

Martre - Martes martes

un peu trop rapide, avec trop peu de lumière malheureusement

La-montagne-ca-vous-gagne-9875.JPG

Empreinte d'Isard - Rupicapra pyrenaica

Malgré de très nombreuses observations, les mammifères étant très discrêts, il a été nécessaire de s'équiper de pièges photo, un régal à utiliser ! Le principe est simple, on repert un lieu de passage de la faune, on pose le piège photo et quand un animal passe devant une photo est prise en 0.2 secondes, en couleur la journée et en noir et blanc la nuit (photo infrarouge ne nécessitant aucun flash).

La-montagne-ca-vous-gagne-3612.JPG

Piège photographique.

Voici donc quelques résultats :

Cdy00001.JPG

Sanglier - Sus scrofa

Cdy00004.JPG

Cdy00006.JPG

Chevreuil européen - Capreolus capreolus

Cdy00005 (2)

Cdy00005.JPG

Renard roux - Vulpes vulpes

Cdy00003.JPG

Martre - Martes martes

Cdy00006--2-.JPG

Genette commune - Genetta genetta

Cdy00007.JPG

Chat forestier - Felis sylvestris

Notre vrai chat sauvage, reconnaissable aux anneaux noirs et blancs de sa queue, à la ligne noire de son dos et au son pelage unis.

 

Côté botanique, devant l'incroyable liste de relevés effectués par l'association Isatis 31 (283 espèces), nous n'avons pas fait d'inventaires. Nous avons juste relevés quelques espèces comme :

1--4-.jpg

l'Oeillet de Montpellier - Dianthus hyssopifolius

5--2-.jpg

la Listère à feuilles ovales - Listera ovata (une orchidée)

6--2-.jpg

saxifraga-umbrosa.jpg

la Saxifrage - Saxifraga umbrosa

La-montagne-ca-vous-gagne-9224.JPG

la Digitale pourpre - Digitalis purpurea

neotie.jpg

ou encore, non pas sur Arbas mais pas très loin, une autre orchidée

la Néotie nid-d'oiseau - Neottia nidus-avis

neotie2.jpg

La-montagne-ca-vous-gagne-2744.JPGet malheureusement une plante introduite envahissante, très présente,

l'Impatience de l'Himalaya ou Balsamine de l'Himalaya - Impatiens glandulifera

De très nombreux champignons qui me régalèrent quotidiennement tout l'été avec quelques cèpes, des girolles, des chanterelle cendrées (les meilleurs champignons) et des trompettes de la mort.

tr1.jpg

Trompette de la mort - Craterellus cornucopioides

Quelques espèces de poisson également comme la Truite fario :

2--5-.jpg

Truite fario - Salmo trutta


Des insectes (20 espèces) dont la Rosalie des Alpes (Rosalia alpina), le Lucane cerf volant (Lucanus cervus)

3--3-.jpg

le Tristan - Aphantopus hyperantus

Et enfin pour l'herpétofaune, 5 espèces d'amphibiens (dont l'Euprocte des Pyrénées - Calotriton asper) et 6 espèces de reptiles :

1--7-.jpgl'Alyte accoucheurs - Alytes obstetricans

4--3-.jpgdans quelques galeries la Salamandre tachetée - Salamandra salamandra

2--4-.jpg

1--3-.jpg

le Lézard vivipare - Zootoca vivipara

3.jpg

1--9-.jpg

et pour finir avec la montagne, 2 photos du mois d'Octobre pas très loin d'Arbas lors d'une sortie entre collègues de Master 2. Qu'elle est belle cette montagne !

1--8-.jpg

photo Aurore Malapert

 

un été vraiment inoubliable, tant par les observations que par l'équipe de Pays de l'Ours

j'y retournerai !!!

 

à bientôt

Commenter cet article

did 12/12/2011 20:26

Dans un tel contexte, je comprends que les limites entre le plaisir et le travail soit assez floue. On ne peut que se réjouir pour toi de cette situation......tellement de personnes vivant si mal
leur activité professionnelle !!!!
Encore un superbe article ou tu nous fais profiter de tes connaissances.....un régal.
merci