Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hippocampes et Syngnathes de l'étang de Thau

Publié le par tytothomas

Hippocampes-et-Syngnathes 3766.1

Hippocampes mouchetés (à museau long) - Hippocampus guttulatus

 

Encore de merveilleuses rencontres et toujours en France ! Au sud-ouest de Montpellier, dans l'étang de Thau, vers Sète, Mèze...

 

Je voulais le voir avant de quitter ce coin de France, mais il y a très peu de chances et je n'ai qu'un masque et un tuba. Mais sans essayer, aucune chance d'en voir, alors c'est parti, je prends mon masque et mon tuba et direction l'étang de Thau avec mon 450D et l'aquapack.

Hippocampes-et-Syngnathes 3594.1

La combinaison restera dans le sac, je rentre dans l'eau sans hésitation... et c'est parti pour la recherche... pas n'importe où quand même, je sais qu'un individu a déjà été observé ici mais il y a plus d'un an. Tout le monde me dit que c'est pas gagné, le CPIE du Bassin de Thau qui centralise les observations et dirige le programme Hippo Thau, communique et présente l'exposition sur les hippocampes a eu peu de données cette année.

Hippocampes-et-Syngnathes 3572.1Je les imagine d'abord dans chaque herbier, dans chaque algue mais je n'en vois pas. Je suis entouré de poissons, de petites crevettes et d'oursins, que je vous montrerai peut-être dans un autre article.

Hippocampes-et-Syngnathes-2790.1.jpgC'est parti, ce n'est pas un hippocampe mais ça y ressemble déjà, c'est le Syngnathe nageur (ou de l’Adriatique) - Syngnathus taenionotus, aussi appelé poisson aiguille.

Syngnate-a-museau-long.jpgHippocampes-et-Syngnathes 3613.1

Ils se cachent dans les algues, bougent lentement, sont très mimétiques, mais assez faciles à voir quand même. On peut croiser plusieurs espèces ici, mais celui-là est le plus fréquent.

Hippocampes-et-Syngnathes 3649.1Hippocampes-et-Syngnathes 3753.1

Son corps est vraiment tout en longueur et mesure environ 20-25 centimètres, et terminé par une petite nageoire ronde.Hippocampes-et-Syngnathes 3769.1Hippocampes-et-Syngnathes 3782.1Hippocampes-et-Syngnathes 3798.1

 Hippocampes-et-Syngnathes-3730.1-copie-1.jpgVoici l'autre espèce que j'ai rencontrée, le Syngnathe de lagune - Syngnathus abaster, au museau plus court. Sur la photo ci-dessous on voit bien sa nageoire centrale. 

Hippocampes-et-Syngnathes 3729.1

Je n'en observerai que deux individus. Malheureusement pour moi après plus d'une heure dans l'eau l'aquapack s'est révélé moins étanche que dans la publicité et mon 450D après m'avoir servi plusieurs années a pris l'eau, et de l'eau salée en plus... Rien à faire il ne marchait plus (il a remarché le lendemain avant de mourir définitivement...).

Bon je ne me décourage pas, c'est triste mais bon, c'est toujours dans ces moments là qu'on voit quelque chose, quand on ne peut plus faire de photos... J'y retourne plus d'un quart d'heure et refais de belles observations.

Puis ça continue, je sens comme des piqures sur le ventre, des plaques rouges apparaîssent, peut-être une méduse ou une anémone, en tout cas c'est pas mon jour je sors de l'eau, un peu déçu je l'avoue. Mais c'est ça la nature, c'est ça qui fait la passion et qui permet de rêver, ce n'est pas un supermarché où on est sûr de trouver ce qu'on cherche, on ne sait jamais ce qu'on va voir, on ne sait jamais si on aura la chance, même si on la provoque. Tous les ratés font que le coeur bat plus fort le jour où on trouve, le jour où on a la chance. Ce ne sera pas pour aujourd'hui, comme ça n'était pas le cas lors de la dernière tentative.


Je me dirige vers ma voiture en longeant le bord et en continuant de regarder dans l'eau, comme une dernière chance avant de rentrer, une dernière chance avant de quitter la région. Soudain je vois un amas d'herbes étranges qui flottent à la surface de l'eau. C'est étrange, de tous petits brins groupés comme ça, qui semblent se déplacer légèrement... je m'approche...

Hippocampes-et-Syngnathes 3310.1Je n'en crois pas mes yeux, mon coeur s'emballe, non, ce n'est pas possible je dois rêver... ça ne peut pas... mais pourtant si... la queue enroulée, la petite nageoire.. des Hippocampes mouchetés (à museau long) - Hippocampus guttulatus. La donnée d'un seul individu avait été validée cette année, j'en compte 150 en quelques secondes.

Je ne perds pas de temps et j'appelle mon cousin (ma cousine travaille sur les hippocampes au CPIE du Bassin de Thau). "Tu ne vas pas me croire, je suis devant au moins 150 hippocampes, tu me rejoins ?" Je cours vers ma voiture rechercher le 7D qui était resté au sec et je reviens en courant, découvrant de nouveaux amas d'hippocampes. Il y en a partout. Nous nous régalons à les observer, en comptons plus de 600, prenons quelques photos puis repartons appeler les spécialistes. C'est qu'à raison d'une ou deux données par an, on ne sait toujours pas si cette espèce est bien celle qu'on pense ou si elle n'aurait pas évoluée différemment dans l'étang, vers une autre sous-espèce ou une autre espèce...

L'occasion est trop belle, on nous dit qu'il faut y retourner, aller dans l'eau, les compter, en mesurer un échantillon significatif et bien entendu les relâcher, ils sont protégés par la Loi. Des renforts arrivent pour nous aider.

Hippocampes-et-Syngnathes 3324.1Hippocampes-et-Syngnathes 3341.1Je me retrouve à nager au milieu d'environ 1 500 hippocampes, un moment juste magique qui restera gravé à jamais dans ma tête. Je ne le vivrai plus jamais paraît-il.

Il y en a partout autour de moi, mais ce sont des émergents, rien à voir avec les adultes qui peuvent mesurer jusqu'à 12 centimètres. Le soleil se couche, les hirondelles passent en rasant l'eau au dessus de moi, la température de l'eau est parfaite, l'instant est féérique !

Hippocampes-et-Syngnathes 3458.10Et cet oeil jaune vif qui nous regarde... incroyable...

Les données de cette espèce dans l'étang de Thau ne comportaient pas d'individus de moins de 4 centimètres, il faut donc en savoir plus, décrire ce qu'on voit, compter, mesurer, demain ça sera trop tard, ils seront peut-être partis, prédatés ou ils auront grandi. Déjà des bancs de poissons passent et repassent rapidement au milieu des hippocampes.

Résultat : bingo, certains font moins d'un centimètre et demi, aucun ne dépasse les 4 centimètres.Hippocampes-et-Syngnathes 3721.1Hippocampes-et-Syngnathes 3408.1Le mâle vient tout juste de les libérer, il peut en relâcher jusqu'à 150. Une dizaine devaient être là sans qu'on les voit, ou sont passés juste avant que je ne fasse cette découverte.

Nous les relâchons très très vite, on ne rigole pas avec cette espèce, mais on en sait maintenant un peu plus, on pourra mieux les connaître pour mieux les protéger.

Des curieux se rapprochent de nous, ça fait plaisir, tout le monde reconnaît une espèce aussi rare, tout le monde s'inquiète de son sort. Le CPIE a visiblement réussi sa campagne de communication à ce sujet.


C'était il y a un peu moins d'un mois, j'ai tardé à rédiger cet article volontairement, c'est tellement sensible, tellement tentant d'en capturer.

Hippocampes-et-Syngnathes 3745.1Comme pour les dauphins et les baleines je n'en reviens pas d'une telle observation en France, chez nous. Inutile de traverser le monde pour les observer. Espérons que tout le monde sera assez intelligent pour les laisser en liberté afin qu'ils continuent de vivre ici ! Je compte sur vous pour les observer respectueusement et transmettre chaque donnée au CPIE du Bassin de Thau afin qu'il puisse continuer ce travail de protection de l'espèce, c'est vraiment important qu'il puisse continuer, qu'on puisse continuer à valoriser ce patrimoine pour le transmettre aux futures générations.


Ma bonne étoile semble être avec moi sur le plan naturaliste, je me régale ces jours ci :-).

Bientôt d'autres photos d'autres espèces, énormément de travail pour trier toutes les photos, à suivre : les naissances d'oiseaux et de chauves-souris, la Corse, les oiseaux du sud-est de la France, le Parc National des Calanques, l'Hôpital pour la Faune Sauvage Garrigues Cévennes où je viens de faire deux jours de bénévolat pour m'occuper des pensionnaires et beaucoup d'activités et de nouvelles photos en perspective !

 

à très bientôt

Commenter cet article

morisseau Jean-Claude 10/05/2015 14:36

Bonjour, avec mon fils Axel nous aimerions comme vous, juste par plaisir des yeux, tenter notre chance avec masque et tuba. Avons spécialement réservé 3 jours du 23 au 25 mai prochain.. avez vous un endroit de plongée à me conseiller ? sachant que nous voulons juste "regarder" et faire vidéo et photo si l'occasion se présente( Axel a 13 ans ) merci d'avance. ou faut il aller n'importe ou ?

tytothomas 03/07/2015 07:35

Excusez moi je ne vais plus sur ce blog comme je le continue sur un autre... Je ne découvre votre commentaire que maintenant... Désolé

Clochette 31/08/2013 18:07

Incroyable expérience que voilà, l'instant est magique, tout amoureux de la nature ou apprenti naturaliste ne peut que vous envier. J'ai eu la chance gamine de plonger une fois les pieds dans ce
lac semi-salé qui grouille de vie et de couleurs et j'ai l'espoir de pouvoir un jour renouveler l'expérience.
Merci pour le partage de cette découverte qui ma fait voyager le temps de ma lecture.

tytothomas 31/08/2013 20:00



Merci beaucoup, ça fait toujours plaisir un commentaire comme ça . Quand on espère refaire quelque chose, il ne faut
pas le dire mais le faire, tout est possible quand on veut