Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En vallée d'Ossau

Publié le par tytothomas

Me voilà à nouveau dans la tourbière de Pédestarrès. Après une matinée bien physique (carottages de tourbes jusqu'à 6m) commencée à 7h pour éviter les grosses chaleur, je repars à 21h pour inventorier quelques chiroptères. Les photos sont d'hier, je n'en ai pas fait aujourd'hui.

2.jpg

Rossolis intermédiaire - Drosera intermedia

Ambiance très particulière, la lumière baisse déjà mais il fait encore chaud. Les fleurs de chèvrefeuille embaument l'air de leur parfum, j'en cueille quelques unes pour boire la petite goutte de nectar qu'elles contiennent. Toujours un régal ! si sucré, si parfumé ! Au début quelques libellules volettent encore par endroit :1.jpg

Déprimée ♂ - Libellula depressa ...

Puis, en attendant la nuit, je fais le tour de la tourbière. Partout ces petites droseras, quelques linaigrettes également... Et plus la lumière baisse, plus je sens monter une ambiance particulière, très agréable, un brin magique. Quelques pies jacassent, le pic noir et le pic vert lancent quelques derniers cris, les cloches des vaches au loin..., le silence se fait peu à peu avant de laisser place à un autre concert, celui des grillons. J'entends aussi des chants qui ressemblent à des courtilières, à vérifier ! Puis les alytes au chant flûté se mettent en route, puis la hulotte : houuuu

hou houhouhouhouuuuuu.

La brume monte peu à peu, recouvrant toute la tourbière.

Une fois que la nuit est vraiment tombée, j'entends un premier bruit de sonar au détecteur, pourtant je ne vois rien. Je suis au milieu de la tourbière, près du drain principal qui forme maintenant une série de petites mares. Je me mets à chercher la chauve-souris et finis par la voir sur fond de ciel étoilé.

 

Ce qui pour moi a toujours été une simple silhouette prend maintenant vie dans ma tête. Ce n'est plus une ombre dans la nuit, c'est ce petit mammifère volant. Je peux l'imaginer, essayer de comprendre son comportement... Depuis les radiopistages inoubliables de l'année dernière, ces sorties de grottes, routes pour aller chasser, terrains de chasse... je revois toujours ces bons moments trop courts, les captures et relâchés bien sur, mais aussi ces bips qui se rapprochent ou s'éloignent, ces silhouettes qui filent dans la nuit. Je prends conscience que cette ombre floue et furtive est une vie, un individu au comportement propre. Je commence à identifier quelques espèces, dont une pipistrelle de Kuhl (Pipistrellus kuhlii). Un vrai régal à apprendre même si je m'arrache souvent les cheveux sur des sons compliqués pour mon niveau, mais aussi l'occasion de prendre en compte leur présence pour les protéger elles aussi. Une nouvelle porte pour la compréhension et la protection des milieux et de leurs habitants.

 

Je m'avance ensuite vers un autre point, en forêt, pour trouver d'autres espèces. C'est un murin qui passera en lisière, mais lequel ? je ne sais pas encore... je ne sais pas encore les reconnaître mais je les enregistre quand même, l'occasion de m'exercer. Je ferais ça un autre jour, demain debout à 6h !

Ambiance encore plus particulière en entrant dans le noir dans la partie boisée. Il y fait plus chaud qu'à côté, un parfum différent y flotte également.

Je rentre ensuite sous la lumière des étoiles. Dès que j'allume ma lampe je me retrouve face à un mur blanc de brume, je l'éteins donc et marche au milieu de silhouettes étranges formées par les bruyères et molinies dans la brume. J'entends le bruit sourd de mes pas sur la tourbe à nue et toujours ces hulottes qui chantent au loin... Une lumière brille à mes pieds, un petit vers luisant, quelque étoiles filantes et je rentre pressé d'écouter mes enregistrements.

Une ambiance difficile à retranscrire avec des mots mais vraiment agréable, unique... Toujours au milieux de ces belles montagnes où je me sens un peu chez moi. Comme souvent ces derniers temps, il suffirait de pouvoir partager ces moments là pour qu'ils deviennent parfaits !


à bientôt !

Commenter cet article

moi 07/06/2012 23:37

y'a une phrase qui me rapelle les paroles d'une chanson : "une etoile qui brille au bout d'une brindille"