Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour commencer, quelques petites séries de mes anciennes photos

Publié le par tytothomas

Voici tout d'abord quelques rapaces nocturnes


La chevêche d'Athéna, qui fait partie des oiseaux emblématiques des plaines.
Une belle rencontre lors d'une sortie "outarde" lors d'un stage avec le CNRS de Chizé.
En espérant la revoir encore longtemps dans nos fermes

...

Restons sur les rapaces nocturnes, voici la plus belle l'Effraie des clochers ou dame blanche, lors d'un affût en Indre et Loire, soirée magique avec un nid d'Effraies, un nid de Hibou moyen-duc et un nid de chouettes chevêches, espacés au plus de 200 m.





Laissons place à la Hulotte, qui dort tout les jours dans le même arbre, repéré grâce au tas de pelotes de réjections et aux fientes situées en dessous.



d'autres prises dans le Parc Natinonal du Killarney, en Irlande, lors d'un stage rempli d'observations magiques

un Cerf élaphe, un jeune mâle peu farouche






la femelle et le faon, moment inoubliable sûrement du au fait que bien que sauvages, il ne sont que très peu régulés




et son cousin japonais, introduit là bas et invasif




Le cincle plongeur, un habitué des torrents de montagnes, qui reste très intéressant à observer




à regarder en haute qualité c'est mieux (fléche en bas à droite de l'image ; HQ)



Si vous n'avez pas le temps de regarder cette vidéo en entier, allez directement voir à 1 min 20 ...


La Bergeronnette de Yarrell, variante de notre Bergeronnette grise,



Un Héron cendré




Ensuite la Corneile mantelée, présente partout là-bas




Le Choucas des tours, le pigeon de là-bas, il est partout en ville, à la campagne, au milieu des Corbeaux freux et des Corneilles mantelées



Bien d'autres photos là-bas évidemment mais on ne peut pas tout mettre, ...

Quelques fleurs sauvages pour changer un peu :



La Fritillaire pintade, présente dans certaines zones humides, mais qui malheureusement se raréfie




Une Ophrys abeille un peu spéciale, décolorée



l'Ophrys bourdon




l'Ophrys mouche




l'Orchis à fleurs lâches


Un peu d'herpétologie ...
Les photos de couleuvres et de vipères ont été prises lors de mon stage au CNRS de Chizé



ci dessus la Couleuvre d'Esculape



un lézard des murailles, protégeant sa forteresse




une femelle de Lézard vert occidental, bien curieuse




un Pélodyte ponctué, facile à reconnaitre et à repérer au chant, un peu plus difficile à voir...




un petit mâle de Vipère aspic, en forêt de Chizé

Quelques oiseaux de plaine
(les photos de busards au nid ont été prises dans le cadre d'un suivi du CNRS, et jamais en dehors de ce cadre, pour ne pas les déranger inutilement)

 




Ces 2 photos sont de busard saint-martin, la première d'un jeune mâle au nid, la seconde de la mère qui surveille son nid.




Un Milan royal, magnifique récompense d'une longue sortie à vélo à la recherche (infructueuse cette fois là) de mes premières Outardes canepetières.




l'Oedicnème criard, oiseau typique des plaines que vous pouvez voir en haut de cette page accompagné de son petit, superbe observation en Deux-Sèvres



et voici l'Outarde canepetière, l'oiseau de plaine par excellence, malheureusement en grand danger, ses effectifs ont chuté de 95% ces 25 dernières années, il n'en reste que très peu et pour combien de temps ?
Pendant combien de temps entendrons-nous encore le chant des plaines ?






Un groupe d'Outardes canepetières lors des rassemblements après la reproduction, ici au passage d'un busard, les étourneaux s'envolent et les Outardes surveillent l'arrivée d'un danger.





Voici la Leuccorhine à gros thorax, une espèce de libellule qui se raréfie également, cette photo à été prise dans la réserve du Pinail




Le Bruant des roseaux, présent en groupes ces jours ci





Cigogne blanche pendant des vacances bien remplies d'ornithologie à Narbonne




Nourrissage d'Hirondelle rustique




Mésanges à longue queue dans le jardin, aux mangeoires




Pinson du nord, un mâle




Une laie en forêt de Chizé, vite suivie par ses marcassins




Phalarope à bec large, sur l'ïle de Ré, lors d'un stage avec ma classe




et enfin le Tournepierre à collier

Commenter cet article

Jean-Luc 24/10/2011 13:51


c'est fait, il faudra me dire ce que tu pense de mes photos si tu a l'occasion de passer sur mon blog. A+


tytothomas 24/10/2011 13:59



Merci, elles sont superbes ! j'adore le renard en particulier



Jean-Luc 24/10/2011 13:05


pas de problème pour le lettre c'était bien mon intenbtion


tytothomas 24/10/2011 13:47



c'est dans la colonne de droite juste au dessus des photos



Jean-Luc 24/10/2011 11:53


blog super intéressant et bourré d'info, belle réalisation


tytothomas 24/10/2011 12:48



Merci beaucoup, si vous voulez vous pouvez vous inscrire à la Newsletter pour être informé quand je fais des nouveaux articles.
Merci !



jean louis berthet 28/09/2010 12:55


Bonjour,
Petite erreur de détermination, le "Milan royal" (Milvus milvus) présenté n'est pas un "Milan royal" mais un Milan noir (Milvus migrans).
Le royal est brun rougeatre avec des triangles blancs bien marqués sous lesailes et la queue est nettement plus fourchue (on parle de Queue de hareng). Il est appelé par les anglo-saxons "Red kite"
et le noir "Black kite.


tytothomas 28/09/2010 22:34



Ah non je peux vous affirmer que c'est bien un milan royal, je ne me trompe pas sur des espèces aussi évidentes. Je vous envoie d'autres photos de cet individu par mail, si ça peut vous
convaincre



Lise (Arkentiel sur JardinRefuge) 10/04/2010 00:20


Splendide vos photos.
J'ai particulièrement aimé les photos d'orchidées sauvages.
Si peu de gens savent que ce sont des orchidées et les arrachent sans scrupules, même quand il n'y en a aucune autre alentour. Je ne vais pas très souvent à la campagne, mais il me semble qu'il
devient de plus en plus rare d'en trouver.
Bonne continuation!
Lise


tytothomas 10/04/2010 10:29



Merci beaucoup !


Comme vous dites c'est encore mal connu malheureusement. La première orchidée sauvage que j'ai identifié c'était dans un bouquet de fleurs des champs que j'avais fait. Une Serapias vomeracea. Mes
parents m'ont dit c'est bizarre on dirait une orchidée. Après quelques recherches biblio j'ai vu qu'on avait beaucoup d'espèces en France.


Malheureusement elles deviennent rares à cause des gens qui les récoltent mais aussi car leur milieu disparait. Ces sont des espèces qui ont toujours été rares mais elles le deviennent de plus en
plus.


 à bientôt